De nouvelles mesures entreront en vigueur en 2023 pour encadrer les projets de rénovation énergétique donnant droit à des aides financières. C’est par exemple le cas du dispositif MaPrimeRenov’ Sérénité qui impose de faire appel à Mon Accompagnateur Rénov’.

Quand Mon Accompagnateur Rénov’ est-il obligatoire ?

À partir du 1er janvier 2023, il sera dans certaines circonstances indispensable de passer par un “Accompagnateur Rénov'” agréé. Notamment pour les travaux bénéficiant d’aides impliquant une amélioration quantifiée de la performance énergétique globale du logement. C’est en particulier le cas avec MaPrimeRénov Sérénité, lorsque le montant demandé dépasse 5 000 € TTC. Cette subvention est en effet fléchée vers les projets de ménages modestes permettant un gain énergétique d’au moins 35%.

À partir du 1er septembre 2023 seront touchés les projets comprenant au moins deux actions de rénovation si chacune de ces actions coûte plus de 5 000 € et que le financement MaPrimeRénov’ est supérieur à 10 000 euros. Seront aussi concernés les travaux pour lesquels des demandes distinctes dépassant chacune ces seuils sont déposées dans les 3 ans suivant la première demande d’aide.

Mon Accompagnateur Rénov’ devient ainsi obligatoire pour financer certains projets de rénovation. Sans lui, aucune subvention ne sera plus délivrée.

Un accompagnement technique et administratif

Mon Accompagnateur Rénov’ a été institué en juillet 2022 par décret. Ce nouveau service public vise à assister les particuliers souhaitant réaliser des travaux de rénovation énergétique. Il doit leur apporter, tout au long de leur projet, des informations détaillées et objectives tenant compte des aspects administratifs, financiers, sociaux et techniques.

Sur la base de sa visite du logement et des diagnostics réalisés ou existants, l’accompagnateur participe à la définition des travaux à entreprendre. Il fait établir les devis et conseille le particulier dans son analyse et dans la sélection des entreprises. Mon Accompagnateur Rénov’ a un rôle de guide. Il apporte une aide dans les démarches administratives, en particulier les demandes de financement. Sa prestation comprend obligatoirement :

  • Estimation de l’état du logement et des conditions du ménage
  • Audit énergétique (à moins de déjà disposer d’un audit existant)
  • Préparation et accompagnement à la réalisation du projet de rénovation énergétique

En tant que professionnel, Mon Accompagnateur Rénov’ a l’obligation d’être titulaire d’un agrément. Il peut s’agir d’un acteur public (personnel de l’Anah, conseiller France Rénov’, agent de collectivité locale) ou privé. Dans ce dernier cas, il doit être indépendant des entreprises réalisant les travaux.

Mon Accompagnateur Rénov’ : une prestation aidée, parfois gratuite

Selon leur lieu de résidence, les particuliers peuvent bénéficier gratuitement de cet accompagnement. Certaines collectivités ont en effet mis en place un financement dédié. Dans le cas contraire, l’Anah propose une aide forfaitaire pouvant atteindre 875 € en fonction du projet et des ressources du ménage.

    Je souhaite être contacté