Isolation des sous-sols

Isolation des sous-sols, un poste de rénovation à ne pas négliger

CONTACTER ACTIV

    Je souhaite être contacté

    Les sous-sols et les vides sanitaires sont souvent les dernières parties d’un logement encore dépourvues d’isolation. Ils représentent pourtant potentiellement une importante source de déperdition d’énergie, pouvant compter pour 7 à 10% des pertes de chaleur d’une maison mal isolée. Dans le cas où la toiture, les murs et les ouvertures sont déjà bien calfeutrés, la part résiduelle liée au sous-sol peut même s’élever à 30%. Isoler vos sous-sols est donc un levier d’économie à prendre en considération.

    Halte aux sensations de sol froid !

    Une mauvaise isolation des espaces inférieurs d’une maison se traduit par une sensation de froid au sol et une difficulté à chauffer les pièces en rez-de-chaussée. D’où une consommation d’énergie supplémentaire et une facture plus importante. L’audit énergétique réalisé en première instance pour préparer votre scénario de rénovation indique les postes de votre maison les plus sensibles. Il détecte si une isolation du sous-sol est nécessaire et à quel degré de priorité.

    Les solutions à apporter varient selon la configuration du niveau bas, différente d’une construction à l’autre. Les pièces habitables d’une maison peuvent en effet reposer sur un terre-plein, en contact direct avec le sol. Dans ce cas, l’isolation du plancher par le dessus est la seule possible. Elle peut être complexe et coûteuse, car elle implique une réfection complète de la surface dans des pièces à vivre.

    Lorsque l’habitation est au-dessus d’un vide sanitaire accessible, ou d’un niveau non chauffé (garage, cave…), le remède est beaucoup plus simple. L’isolation se fait alors en sous-face et n’impacte pas l’utilisation du logement. En cas de vide sanitaire d’accès restreint (sans possibilité d’y travailler en rampant), la solution est d’en combler le fond avec un isolant en vrac.

    Isolation en sous-face de plancher

    Les planchers bas, situés au-dessus d’un local sans chauffage ou d’un vide sanitaire accessible, sont très faciles à isoler en sous-face. Il s’agit en effet d’appliquer un isolant au plafond du sous-sol. Si celui-ci est régulier, on utilise des panneaux semi-rigides fixés mécaniquement à l’aide de chevilles. S’il présente des irrégularités, le choix se porte sur des isolants en rouleaux ou projetés.

    L’épaisseur d’isolant est calculée de façon à obtenir une résistance thermique de 3 m²K/W. ACTIV privilégie l’emploi de la laine de verre, très efficace et d’un excellent rapport qualité / prix. Cette solution est également rapide à mettre en œuvre et ne perturbe pas l’occupation des pièces de vie.

    Isolation du sol sur terre-plein

    Lorsque le plancher est constitué d’une chape sur terre-plein, son isolation ne peut se faire que par sa face supérieure. Cela implique de casser l’existant pour reconstruire une nouvelle surface intégrant le complexe isolant. Il peut par ailleurs être nécessaire de rehausser les seuils de portes. Le technicien pose alors des panneaux rigides d’isolant sur le plancher, sur lesquels il vient ensuite couler une nouvelle chape, qui sert de support au nouveau revêtement.

    Cette solution est beaucoup plus contraignante en rénovation, puisqu’elle rend impraticables les pièces en chantier. Elle est néanmoins intéressante si l’on souhaite installer un plancher chauffant.

    Isolation du vide sanitaire

    L’accès au vide sanitaire est parfois trop exigu pour pouvoir s’y glisser et réaliser une isolation en sous-face de plancher. Il reste toutefois possible d’en isoler le fond en le comblant avec un isolant en vrac. ACTIV choisit dans ce cas des isolants insensibles à l’humidité : billes de polystyrène expansé, laine de verre en flocons ou d’autres isolants minéraux. L’épaisseur à appliquer dépend de la nature de l’isolant choisi et de la résistance thermique souhaitée. Cette méthode peut se combiner avec l’isolation en sous-face si le vide sanitaire est accessible et si votre budget le permet. Vous obtenez alors la meilleure isolation possible.

    Votre sous-sol isolé avec l’aide de l’État

    En raison du changement climatique, l’État a pris de nombreuses mesures en vue d’encourager les particuliers à rénover leurs habitations. L’isolation de votre sous-sol peut ainsi partiellement être prise en charge ou financée par des subventions et des prêts aidés. Le coût résiduel de vos travaux est ainsi allégé significativement. ACTIV vous aide d’ailleurs à faire vos demandes de financements auprès des guichets concernés pour financer tout projet d’isolation thermique.

    • Certificats d’Économie d’Énergie (primes CEE)
    • MaPrimeRénov’ Copropriétés
    • MaPrimeRénov’ Sérénité ou le forfait “Rénovation globale”
    • Éco prêt à taux zéro (Éco-PTZ)
    • Taux réduit de TVA
    • Chèque énergie
    • Habiter Serein de l’Anah
    • Loc’Avantages
    • Prêt Avance Rénovation
    • Prêt à l’amélioration de l’habitat (PAH)
    • Dispositif d’Amélioration de l’Habitat (DAH)
    • Exonération de taxe foncière
    • Aides des caisses de retraite
    • Dispositif Denormandie
    • Aides des collectivités locales
    RGE Qualibat

    La condition incontournable pour obtenir ces aides est de confier vos travaux à un artisan qualifié RGE. ACTIV détient la compétence RGE “Isolation des planchers bas”. Cela vous garantit une prestation de qualité réalisée avec les matériels et matériaux les plus appropriés. Le label RGE est délivré par une tierce partie après un audit approfondi.

    Solutions ACTIV pour l'isolation de votre maison