Pour financer votre opération de rénovation énergétique, le cumul de plusieurs aides est tout à fait possible. Le montant global des subventions varie en revanche selon le niveau de ressources et le nombre de personnes du foyer ainsi que l’amélioration écologique que permet d’obtenir le projet.

Le taux de prise en charge maximum est de 40% pour les ménages à revenus les plus élevés. Il s’élève par contre à 90% pour les foyers dont les gains sont les plus modestes. Sont notamment finançables les dépenses suivantes :

  • Audit énergétique
  • Isolation thermique : toiture, combles, sous-sol, par l’extérieur ou par l’intérieur
  • Remplacement du système de chauffage ou de ventilation par un équipement plus écologique
  • Remplacement de menuiseries / fenêtres

MaPrimeRénov’

Le principal dispositif de soutien est désormais MaPrimeRénov’. Géré par l’Agence nationale de l’habitat (Anah) via le guichet France Rénov’, il remplace le Crédit d’Impôt Transition Énergétique (CITE) et l’aide de l’Anah “Habiter Mieux Agilité”.

France Rénov’ propose également l’aide MaPrimeRénov’ Sérénité, non cumulable avec MaPrimeRénov’. Il s’agit d’un programme d’accompagnement des foyers dont les ressources sont modestes. Il vise à leur permettre une rénovation améliorant d’au moins 35% la performance énergétique du logement. Le dispositif prend en charge jusqu’à 50% du montant total des travaux dans la limite de 15 000 €.

Pour financer un projet de rénovation énergétique, plusieurs aides sont cumulables avec MaPrimeRénov’ ou MaPrimeRénov’ Sérénité. Une condition commune pour bénéficier de ces financements est que les travaux soient réalisés par une entreprise labellisée RGE (Reconnu garant de l’environnement), comme ACTIV.

Les primes CEE ou “Coup de pouce énergie”

Les primes CEE sont attribuées par les fournisseurs d’énergie. Ces derniers ont en effet l’obligation de financer des travaux conduisant à réduire la consommation d’énergie pour pouvoir en justifier auprès des pouvoirs publics. Les projets de rénovation thermique de bâtiments sont donc particulièrement concernés. Le montant de votre prime est variable selon les fournisseurs d’énergie, le degré de performance énergétique atteint et les revenus du foyer.

Autres aides pour la rénovation énergétique

  • Aides des collectivités locales
  • Éco-prêt à Taux Zéro (Éco-PTZ)
  • Prêt Avance Rénovation
  • Taux réduit de TVA
  • Chèque énergie
  • Loc’Avantages
  • Dispositif Denormandie
  • Habiter Serein
  • Habiter Facile
  • Aide des caisses de retraite
  • Exonération de taxe foncière